écrire à la manière de Pérec

par Mme Fournier

Dans le cadre d’une séquence sur le thème des "répétitions et automatismes" qui prépare la sortie au théâtre pour voir "Hold On", les élèves se sont livrés à un nouveau genre d’exercice d’écriture : l’écriture sous contrainte, inspirée des exercices proposés par l’Oulipo, et en particulier un de ses fameux représentants : Georges Pérec.

Après avoir étudié les particularités du texte "l’augmentation", chacun a à son tour rédigé un texte d’une page pour développer le sujet : vous vous rendez chez votre boucher pour acheter une escalope.
Les contraintes étaient les suivantes : envisager toutes les possibilités de situations qui s’offrent à vous (avec l’aide d’un organigramme), écrire une narration en "vous", au présent, ne pas utiliser de ponctuation et faire le plus de répétitions possibles, tout en conservant un texte qui ait du sens et qui respecte l’orthographe.

Ces contraintes ont l’intérêt de placer l’élève dans une position nouvelle, qui va à l’encontre de ce qu’ils ont l’habitude de faire, afin de leur faire prendre conscience de l’importance de la ponctuation dans la segmentation d’un texte ou encore de la nécessité des reprises pronominales, afin d’en assurer la cohérence .

Voici la proposition de Nathan Berry, qui a bien réussi l’exercice :